Les Institutions

 
Historique du Consistoire de Cannes
LE CONSISTOIRE, SERVICE PUBLIC DE LA COMMUNAUTE

Si à l’origine, le rôle du Consistoire Israélite de France crée par Napoléon auprès duquel est affilié
l’A.C.I. de Cannes et Région, consiste à représenter et défendre les intérêts temporels du culte Israélite
auprès des autorités civiles et militaires, deux cent ans après, le Consistoire est le point central de la vie
communautaire, le passage obligé pour tous les actes quotidiens du judaïsme.

En effet, le Consistoire est compétant pour les actes d’état civil religieux (de la Brith-Mila au décès)
comme il a en charge les affaires du culte.
Il assure sous la responsabilité de son Rabbin en accord avec la Cacherout Régionale sous la
responsabilité du Grand Rabbin, la mise en œuvre et la surveillance de cette Cacherout sans pour autant
se poser comme un agent économique.
Enfin, il intervient dans le secteur de la solidarité par le truchement de l’aide d’urgence.
Il jouit d’une autorité morale incontestable auprès des associations juives et ce, sans interférer dans leur
spécificité propre.

Notre Institution au travers du rabbinat est à la fois gardien de la tradition et de la Thora, gérant des actes
de la vie juive et dispensateur culturel de par son caractère naturel à gérer tout ce qui a trait à la vie
synagogale.
Comme on le sait, le Consistoire est soumis au droit associatif, ce qui lui permet une activité d’ensemble
touchant à l’intérêt général de la Communauté tout en s’interdisant tout but lucratif.

Le Consistoire est   un service public communautaire tenu qu’il est d’assister 24 heures sur 24 ses
coreligionnaires les plus affligés comme les plus démunis.
Pour ce faire, un conseil d’Administration formé de dix huit bénévoles élus pour quatre ans par l’ensemble
des adhérents a pour mission de conduire les grandes orientations générales du Consistoire.
Sous la responsabilité juridique et morale du Président, élu par le conseil d’administration et en accord
avec le Rabbin, des commissions techniques sont nommés pour les concrétiser sur le terrain.
C’est le cas de l’État civil (mariage, Bat-mitzvah, Bar-mitsva, Guet, conversions, etc.…) de la Hévra
Kaddicha, de la communication, des relations extérieures (avec les autorités municipales, départementales
et régionales notamment), des Aumôneries (établissements scolaire, Hôpitaux, maisons de retraite et
prison) de l’éducation et de la jeunesse et des actions de solidarités d’urgence.

Cela vous donne une idée de la mission générale de l’A.C.I dont la spécifié première est d’assurer une
présence de tous les instants auprès des autres associations, institutions et des fidèles en général.

 
Retour page acceuil       Haut de la page